Hit Music Only Playlist


1 – World Go Round – Busta Rhymes ft Estelle

A n’en pas douter il y aura une tripotée de peine à jouir pour vous dire que si vous trouvez ça au rayon rap, il faudra vite le déplacer ou mettre un autre CD par dessus. « Faux, nul, de la merde. Tu vas pas apprendre à Busta ce qu’est le rap quand même ? Tu remballes« . Sur un beat estampillé Jelly Roll qui évoque Sweet Dreams de Eurythmics, Busta rappelle sans problème pourquoi il est toujours dans la place 19 piges après ses débuts avec les Leaders of the New School : un flow en Teflon quasi-inégalé et une capacité à choisir les sons qui vont bien, histoire d’être toujours dans le coup. Spéciale dédicace à Estelle qui prouve que dès qu’elle fait gaffe à son épouvantable accent rosbif, on a moins envie de mettre de l’arsenic dans son thé.

2 – Virtual Diva – Don Omar

Bon, comme d’hab’, le chef de file du reggaeton recycle ses marottes à savoir : amour contrarié et tortillage de cul et au final, si on écoute bien, ça ne veut pas dire grand chose. Pour autant, Don Omar reste, et de loin, le plus talentueux des reggaetoneros et le prouve avec ce tube 100% club au cours duquel il change trois fois de flow. Quand même.  

3 – Il est déjà trop tard – Disiz La Peste

Pour le premier single de son dernier album hip-hop, le gentil Disiz sample avec talent le « Today was a good day » d’Ice Cube. La vérité, c’est qu’il dépasse même l’original. En ce qui concerne les paroles, c’est la même musique. Disiz est l’une des plumes les plus affutées du rap céfran mainstream et il le démontre avec ce morceau sur lequel il remet les pendules à l’heure et fait un bilan avec intelligence et sans haine. Dommage que ça pue autant la fin de carrière.

4 – Day N Night (Original Mix) – Kid Cudi

Une merveille. Le Crooker’s Mix qui en ce moment tourne autant qu’une dame de joie magyar dans un gangbang, n’arrive pas à la cheville de cet original sans ecsta. L’avenir s’annonce radieux pour Kid Cudi, protégé de Kanye « Watermelon Head » West, et avec ce genre de frelon, pour le rap aussi.
PS : le clip est au moins aussi bien que le morceau (c’est dire). Donc, cadeau :

5 – Ayo Technology – Milow

Ce jeune Belge, inconnu chez nous, accomplit avec brio ce que je fais tous les jours dans ma salle de bain sans : reprendre à la sauce pop-guitare un tube rap-r’n’b, en l’occurence Ayo Technology de la fine équipe 50 Cent/Justin Timberlake. Cette Julien Doré réussie (remember) mériterait de susciter l’intérêt de l’amicale du blowjob, si prompte à s’extasier sur la pas très originale reprise de Womanizer par Sliimy succédané stéphanois de l’atroce Mika. Pour leur filer un coup de main, parlez-en autour de vous.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Music, Playlist

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s