Born to be a livre


Actuellement, je suis dans une phase totale compulsion. Je suis quasi incapable de lâcher l’ordi pour lire ne serait-ce que les derniers So Foot et Technikart qui m’attendent sagement sur la table basse, mais j’ai envie de me faire une flanquée de bouquins et d’en acheter plus encore.
Dès que je flâne dans les rayons de la Fnac, la profusion de l’offre littéraire court-circuite illico l’hémisphère raisonnable de mon cervelas et je fonds sur les bouquins avec la gourmandise d’un pédophile dans une maternelle.

Palahniuk, Mailer, Fante, Diaz et les autres font de l’œil à ma Visa comme de vulgaires tapineuses de Pigalle. Tas de salopes ! Voici donc ma readlist :

« Survivant » et « Choke » de Palahniuk – Après le « Fight Club » de Fincher, j’ai pénétré l’univers de Chuck par une histoire d’intestin aspiré par le drain d’une piscine. Ça s’appelait « Tripes« , c’était une nouvelle, et comme entrée en matière, c’était franchement dégueulasse. Mais le type est un prophète de la littérature américaine et passer à côté serait comme ne jamais avoir écouté Jay-Z quand on aime le rap. Paraît que « Survivant » est son livre le plus accessible. Je commencerai donc par celui-là avant d’enchaîner sur « Choke » dont le pitch me botte.

« Le chant du bourreau » de Norman Mailer – L’histoire sur plus de 1000 pages de Gary Gilmore, coupable d’un double meurtre, qui exigea d’être exécuté, refusant tous les recours qui lui étaient possibles. Offert à la plèbe par l’immense Norman, on peut s’attendre à beaucoup plus que ça.

« La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao » de Junot Diaz – Parce que latino, parce que new-yorkais, parce que Pullitzer, parce que coqueluche de la critique cainri et parce que si ça vient juste, c’est bien.

« Régime sec » ou « En crachant du haut des buildings » de Dan Fante – Un billet sur un blog a éveillé ma curiosité. Ne cherchez pas, je ne dirai pas lequel parce que sinon, je serai obligé de linker le papier or je ne veux pas qu’on me prenne pour un suce-boules comme tous ces blogueurs qui linkent Pénélope Jolicoeur dans l’espoir d’être linkés par la miss à leur tour pour lui faucher un peu de sa blinde de visiteurs.

« La Route » de Cormac McCarthy -Les pics du film circulent depuis presque un an, et le grand écran reste pourtant désespérément désert. Quoi de mieux que de lire le bouquin, un Pullitzer qui plus est, pour prendre son mal en patience ?

« Bob Dylan, une biographie » de François Bon – Bob Dylan ! Part of music Saint-Trinity with Sinatra and Jay-Z.

« Box Office » de Charles Flemming – Contrairement à ce que pourrait laisser supputer ce billet, je ne suis pas un fondu de bios. Plus que les destinées exceptionnelles, ce sont les coulisses qui me branchent. Présentement ceux du ciné avec cette biographie de Don Simpson, producteur associé de Jerry Bruckheimer dans les 90’s, fana de chirurgie esthétique, de baises SM tarifées et camé jusqu’à l’os. Si ça n’arrive ne serait-ce qu’à la cheville de « Sexe, mensonges et Hollywood » de Biskind, c’est du super bueno.

Mais avant d’apporter ma contribution à la déforestation de la planète, j’ai quelques livres à commencer ou à terminer. »Les Rêves de mon père » de Barack Obama, une bio de Jules César, « Le Nouvel Hollywood » de Peter Biskind et « Qu’Allah bénisse la France » d’Abd Al Malick. Pour ce-dernier, je sauté en marche alors que le voyage était plutôt pas mal. Évidemment il y a toujours ce côté Oncle Tom Ingalls insupportable chez le mec de Wallen, mais dilué dans une narration autobiographique ça passe mieux.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lecture, Me, myself & aïe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s