Commandant Cousteau


Hier j’ai passé la journée en immersion chez madmoizelle.com, le seul webzine féminin qui vaille la peine d’être lu même quand on n’a pas de trompes de Fallope. Fab’ m’a gentiment ouvert les portes de son harem virtuel (mais pas que) pour que je puisse boucler ma première critique ciné pour le site. Je suis pas un gitan, en temps normal j’ai le web @ home mais pas hier.

Cette catin d’Alice en a décidé autrement en nous cocufiant Soso et moi avec le renouvellement sournois (mais eux ils disent tacite) d’une option à 30 boules alors qu’elle était gratos depuis un an. Peut-être que vous vous rendez pas compte (ou peut-être que vous être de droites et que vous pensez que c’est bien fait pour nous), mais cette option à la con multiplie le prix de l’abo par deux alors que putain c’est même pas le pack adultes avec toutes les chaînes de cul, du gel lubrifiant et une poupée gonflable de Vanessa Hessler en cadeau ! WTF ?!

Bon, les problèmes avec les FAI c’est tellement « so cliché » que ça sert à rien de s’appesantir dessus 107 heures. Tout juste me contenterai-je de conseiller à Vaness’ Hessler de surveiller ses arrières parce qu’à trop incarner Alice dans l’imaginaire collectif, elle va finir en Marie-Antoinette, la tête qui dit merde à son body.

Normalement je récupère le web et tout ce qui va avec aujourd’hui, ce qui en fait est loin d’être acquis vu que le service technique d’Alice est aussi compétent que son service clients, installé dans le trou du cul d’un chameau analphabète.
A ce sujet, je dois quand même partager avec vous un détail qui m’a interpellé. Pour tout ce qui est problèmes techniques, il faut se taper les seuls blédards du monde qui s’appellent Jean-Pierre ou Nathalie, mais dès qu’il faut parler abonnement ou monnaie ou donner son numéro de carte bleue, zouh ! On vous passe la France ! Moi je dis rien mais ça ressemble un peu à « on va quand même pas donner votre numéro de carte bleue à des gens qui habitent en ‘Bougnoulie’ « . Ah bah bravo !

Tout ça m’a au moins permis de mettre un peu en sourdine le blues du chômeur pour passer la journée dans un bureau cool avec des gens sympas (l’inverse ne marche pas moins bien). Ça m’a aussi donner la possibilité de tester mon idéal du travail en bureau : un poster de « Boulevard de la Mort » au mur, de la rigoulade, un boss qui propose de partager ses céréales (certes des Special K, mais quand même) et de la zik à donf toute la journée.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Internet / Web 2.0, Me, myself & aïe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s