Bac on track


Sept ans après avoir épinglé un bac L à mon tableau de chasse estudiantin et avoir compris dans la foulée que ça m’ouvrirait autant de portes que de causer couramment galicien et de faire le meilleur risotto d’Europe, je suis à nouveau en plein stress des exams.

Mardi j’ai guetté avec impatience la publication internet des résultats pour savoir si mon bro’ allait me rejoindre dans la bande des cerveaux familiaux. Clear. On est une meute de deux loups maintenant. Avant j’étais seul dans ma meute. J’étais une meute d’un seul loup. Mais maintenant on est deux. Deux loups. Dans la même meute.

Aujourd’hui c’était rattrapage et j’ai stressé à nouveau mais pour le jeune Baptiste, un grand zig à qui j’ai dispensé mon premier cours privé d’espingouin le matin même, une heure avant qu’il ne passe à l’oral. La deuxième aura été la bonne pour lui ce qui lui évitera de passer un été merdique et de se voir labelliser looser en chef de sa famille. Quant à moi, grâce à cette première opération « Agence Tous Risques » réussie (c’est vrai quoi, j’étais un peu la dernière chance au dernier moment sur ce coup), je deviens à l’espagnol ce que Mr Miyagi était au karaté : le prof de référence.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Me, myself & aïe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s