Blogging or not blogging ? Is that a question ?!


Depuis une demi-douzaine de mois peu ou prou, j’ai ce rêve récurrent : le gros lot du loto me décapite avec 150 millions de fafiots. HI HA !

C’est d’un optimisme onusien parce que j’ai jamais coché de la case de toute ma vie. Je sais même pas combien il faut en noircir. Mais de toute façon on s’en fout parce qu’en vrai, que j’y joue ou pas, j’ai autant de chances de gagner au loto que de voir Mahomet tirer le portrait à des touristes yankees devant le Centre Georges Pompidou.

Dans mon rêve, outre ce que j’imagine être des considérations de riches lambada genre « Où investir ma thune ? » ou « Pour mes séjours à NY dois-je continuer à dormir au Plaza ou ferais-je mieux d’acheter un flat au 50e étage d’un building en face de Central Park ?« , une question bête comme chou a mis mes neurones à contribution.
Continuerai-je à blogger si j’étais plein aux as ?

Au fond j’ai l’impression que la plupart des bloggers, bien qu’ils essayent de se [nous] convaincre du contraire en moquant  le Jean-Jacques de base, ont des vies d’une banalité achevée qu’ils subliment grâce à leur plume. Ou pas. Comme moi, Monsieur Hype ou la sage-femme qui t’as mis au monde.

Un mec qui a une vie super cool ou qui vit des trucs à se coller le cortex au lob pariétal, genre Bear Grylls, Karl Lagerfeld ou Benoît XVI, il ne la blogge pas. A la limite il torche un bouquin quand les caisses sont vides ou qu’il sent le season finale de sa vie approcher depuis qu’il préfère caresser sa chatte plutôt que celle de sa femme. La preuve, de Kat Dennings à Kanye West en passant par Justin Timberlake, ninguno famoso ne blogge des trucs plus intéressants que les ragots de la presse people à son sujet. Quand on a tâté Entourage ou qu’on s’est enfourné Box Office (la bio post-mortem de l’ancien associé de Jerry Bruckheimer, Don Simpson), on sait pourtant que le potentiel est grand comme l’Australie.

Perso si je décrochais la timbale ou que je me retrouvais soudainement dans la possibilité de faire des trucs cool as hell genre passer Jay-Z à la question, aller à la rencontre d’une tribu amazonienne qui a vu plus de trèfles à quatre feuilles que d’hommes blancs dans sa vie ou suivre un groupe de G.I’s à Fallujah, je partagerais ça dans ici. Trust me.

Mais s’il en deviendrait peut-être plus intéressant, il ne serait pas forcément meilleur…  😉

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Internet / Web 2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s