The Girlfriend Experience : il a bon dos Soderbergh !


Depuis quelques années Steven Soderbergh a pris l’habitude d’alterner les films goût lambda et les films parfum art et essai dénués d’ambition commerciale. D’habitude, personne n’en parle. Vous connaissez Bubble vous ? Non. Bah voilà.
Comme une récréation entre le diptyque sur le Che et The Informant avec Matt Damon, The Girlfriend Experience était censé être le petit film perso expérimental du réal d’Ocean’s 11. Que dalle ! Avec l’actrice porno-trash-intello-féministe Sasha Grey dans le rôle principal, l’occasion était trop belle de faire des sujets chatte à bon compte avec une jolie pépé qui montre son cul à la commune tout en sachant aligner plus de deux phrases avec des adverbes, des épithètes et tout ce qui faut. En somme, l’anti-Clara Morgane.

Mention bien aux Inrocks pour leur superbe Une illustrant l’inévitable marronnier de l’été : le dossier sexe. On peut continuer avec ce genre de couvs encore longtemps, mais faut arrêter avec les « dossiers » sexe. De un parce que plus alibi tu meurs, de deux parce que tout le monde fait du sexe, moi, lui, ton esthéticienne et le boucher.

Enfin bref. Dépucelez vous les yeux avec ça si vous voulez mais je veux que les lieux restent propres. D’avance merci.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Cinéma, Presse, Sexy

Une réponse à “The Girlfriend Experience : il a bon dos Soderbergh !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s