Pineapple Express


Le matin il arrive que ma sista trempe ses tartines de confiture dans un bol de dessins-animés avant de se ruer dans le métro pour aller en cours. Du coup moi aussi et après une petite semaine d’étude, j’en suis arrivé à la conclusion que les cartoons d’aujourd’hui s’adressaient en fait à un double public : les mômes et les tox’. J’imagine tout à fait Saul Silver et Dale Denton tripper devant un épisode de Clifford, le grand chien rouge dans une scène coupée de Délire Express.

A chaque fois qu’on cause de psychotropes animés, c’est le sempiternel exemple de Bob l’Eponge qui revient. Selon certaines connaissances, la série créée par Stephen Hillenburg aurait un triple niveau de lecture selon que vous ayez 5 piges, une agreg’ de philo ou 3 grammes de champi’ dans le sang.
Mais il n’y a pas que Bob l’Eponge. A l’heure de causer d’expériences hallucinogènes, Dora l’Exploratrice se pose là aussi. Dans l’épisode de ce matin, en à peine cinq minutes, Dora et son fuck-friend Diego ont descendu un chateau rose d’un rocher situé en pleine mer à l’aide d’une corde jaune et bleue avec une tête (tous les objets sont animés dans Dora faut le savoir). Puis ils sont descendus au fond de l’océan à cheval sur un lamantin (sic!) bilingue français/anglais (re-sic!) et myope (oh sic encore ?!), pour chanter une étrange ritournelle dans laquelle ils parlaient de « s’éclabousser » avec des sirènes. Très très zarbi comme épisode. Le sous-texte doit être absolument passionnant à décrypter et les toxicos doivent se fendre la pipe du tonnerre devant un truc pareil, mais ce matin j’avais ni drogues ni temps pour me pencher sur le sujet.

Bon faut pas trop se payer la gourde de Dora non plus parce qu’à elle seule, elle a plus fait pour la communauté latino que Ricky Martin et Ponch de la série Chips réunis. Et puis je suis là à causer de trucs pas très normaux, mais je ne suis peut être pas le plus qualifié pour ça vu que ce matin j’ai trouvé un vieux bout de sucre de canne rescapé d’un entretien d’embauche au fond de la poche d’un de mes jeans. Pourtant j’aime pas ça le sucre de cane, non tu sais que j’aime pas ça. C’est peut être ma sauce BBQ à moi remarque.

Sinon pour donner un peu de consistance à cette note aussi maigre qu’une vache de la Grande Dépression, je vais faire une pause actu vite fait bien fait.
Pause actu #1 : Jenson Button, aucun lien de parenté avec Benjamin (putain le vieux jeu de mots, je touche le fond, envoyez moi une bouée), est champion du monde de Formule 1. En souvenir du bon vieux temps, je vous propose d’écouter ça.
Pause actu #2 : la preuve que Jean Sarkozy n’a pas la maturité nécessaire pour présider le CA de l’Epad, c’est que pour couper court aux polémiques relatives à son âge, il a choisi de se vieillir en se coupant les tiffs. C’est pas avec la coupe de Jean-Marie Bockel qu’il va éteindre l’incendie hein mais bon.
Pause actu#3 : j’ai vu les trois premiers épisodes du livre VI de Kaamelott et je suis déçu. C’est comme d’attendre un beau bébé et de se rendre compte qu’il est roux. Je croise les doigts pour qu’on voit moins le perso de Manilius et les deux nanas dans les prochains épisode parce qu’ils me sont tout à fait insupportables. En revanche potentiel culte huge pour les perso de Patrick Catalifo, François Levantal et Manu Payet. A suivre donc.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Me, myself & aïe !

Une réponse à “Pineapple Express

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s