About her


Ce week-end j’ai été rendre visite à Mamie Alzheimer dans une maison de repos saint-mandéenne où elle est à l’essai pendant 15 jours. Ca sentait la mort et il y avait un paquet de très vieux croulants, la plupart en fauteuil roulant, tous complètement pétés au cocktail Alzheimer/vieillesse/maladie/médoc/TV/assistanat.

Je ne sais pas trop ce qui m’a mis un coup derrière la tête. La froide nudité de l’inéluctable évolution de la maladie ou l’éventualité que la compagnie de ces vieux débris n’accélère la décomposition de la cafetière de ma grand-mère, déjà pas très arrangée ?
D’après le Doc, elle en est au stade 2 d’Alzheimer. J’ignore à quel stade peut arriver cette merde, mais j’imagine, enfin je sais depuis hier, qu’elle n’a rien à envier à Alain Robert quand il s’agit de grimper.

Ca fait déjà un petit moment que Mamie Alzheimer a commencé à confondre les prénoms et à perdre ses repères spatio-temporels, mais à côté  des vieillards d’hier, incapables de s’exprimer autrement que par borborygmes, elle pourrait presque présider l’Epad. La laisser avec eux reviendrait à laisser un gosse en maternelle pendant toute sa scolarité. Mais je ne suis pas seul à avoir mon mot à dire. On est tellement que si on les mettait en commun, ça nous ferait un bouquin de la taille des « Bienveillantes ».  

Alzheimer ne marche que dans un sens : à reculons. Aussi loin que je me souvienne, grand-mère a toujours voulu vivre jusqu’à pas d’âge (c’est comme jusqu’à pas d’heure, ça veut dire jusque très tard), et moi je ne sais plus quoi penser.
Profiter d’elle à fond le plus longtemps possible, ce qui équivaudrait à marcher les yeux bandés face au Grand Canyon alors qu’on sait que chaque pas nous rapproche du vide ? Espérer qu’elle meure demain en se souvenant de mon prénom alors qu’on est peut-être encore loin du bord du Grand Canyon ?
Est-ce que je pense à elle et au délabrement de sa dignité, à ce qu’elle a été et à ce qu’elle va devenir quand je dis ça ? Ou alors est-ce que je ne suis qu’un petit con égoïste qui refuse de souffrir en assistant au spectacle de la maladie ?

Surtout, n’est-ce pas de l’ingratitude que de se lamenter de ne pas oublier alors qu’elle lutte de toutes ses forces pour se souvenir ?

On a 25 piges et on fait tout pour aller de l’avant, pour être indépendant, pour mûrir intellectuellement, psychologiquement, émotionnellement. Puis on se lève un matin, à 80 ans, et un allemand inconnu au bataillon vous prend par la main pour faire le chemin en sens inverse, sans même vous laisser le temps de rassembler quelques affaires.

Au fil des années on accumule des souvenirs qu’on garde comme un trésor, puis du jour au lendemain on a cinq ans et le trésor n’est plus. C’est à peine si on se souvient qu’il a existé. Il est pire qu’enfoui au fond des Mers du Sud parce qu’il est quelque part où personne ne le retrouvera jamais.

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Me, myself & aïe !

5 réponses à “About her

  1. Très beau…

    Mais pourquoi un Allemand ? 😉

  2. Jayhova

    Merci. Bah un Allemand parce que Alois Alzheimer, qui a découvert la maladie qui porte son nom, était Allemand lui même ! lol
    C’était un peu une pause culture sur Mogadishow si tu veux !

  3. so

    je comprends mieux ton dominical état…

    coco, tu vas bientôt faire trembler pas mal de branleurs de l’écriture, si tu continues comme ça. C’est beau

  4. Ah bah voilà… Je serais moins con ce soir 😉 Thanks.

  5. e_ftw

    A St Mandé ? dites donc, à force vous allez en faire un endroit chébran et snob (genre « tout le monde en parle mais il n y a que les initiés qui connaissent pour de vrai ».)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s