Railway to Hell


Il paraîtrait que je me débrouille mieux en mode survie qu’en vie normale. Il n’empêche que je me surprends moi même de ma faculté d’adaptation. Par exemple je prenais aussi souvent le RER pour aller en banlieue que des méthamphétamines et aujourd’hui me voilà tous les matins à 8h29 au rendez-vous du rere E direction Chelles. Je ne calcule même pas trop en plus, ma vie n’est pas devenu un bouzin réglé comme du papier à musique où je dois partir à 8h05 tapantes pour chopper mon train. Jusqu’ici, je ne l’ai jamais raté.

J’ignore pourquoi je vous raconte ça parce qu’en fait on s’en tape les bambous (et avec un peu de chance ça nous va bien) vu que ce n’est pas du tout de ça que j’ai envie de causer. Enfin si, un peu quand même.

J’ai parfois l’impression que les Parisiens considèrent avec un certain mépris les hordes banlieusardes déversées quotidiennement par les RER dans les entrailles de Panam’. Pourtant, le RER comparé au métro c’est l’aristocratie du rail. La ligne E par exemple, à quelques petits biscuits près, c’est un salon de thé londonien du XVIIIe. Assis, chaque voyageur vaque à ses occupations dans une discrétion d’Eglise. Qui en écoutant de la musique, qui en lisant sa feuille de chou, qui encore en échangeant avec son voisin. Même les gosses semblent ne pas faire partie de ce plan diabolique auquel ont certainement souscrit tous les mouflets de France, et qui consiste à se comporter comme le pire des détraqué afin que les kids-free voient en la vasectomie une sorte de bénédiction libératoire.

Comme il est de bon aloi de dégobiller sa haine des transports en commun sur le web, je vous préviens d’entrée que ce n’est absolument presque pas ce que je vais faire. Pour la simple et unique raison que ce qu’il y a de pire dans les transports français, ce sont les gens qui les prennent. D’ailleurs j’ignore si vous avez vu ce reportage de 66 minutes dans lequel on découvrait qu’à l’origine de 90% des retards et de tous les autres problèmes qui semblent s’abattre sur certains comme une plaie d’Egypte quotidienne, il y a un usager.

C’est de cet usager que je veux parler. Ce con qui se croit obligé de nous rejouer la sélection naturelle chaque jour aux heures de pointe, sans tenir compte du fait que notre espèce a quand même inventé le feu, l’iPhone et les vinyls.

Comme chez les chiens, il y a différentes races d’usager con :

  • Les zombies – Moins funky cool que dans Thriller, moins dynamiques que dans l’Armée des Morts, on dirait qu’on leur a fourgué une dose massive de lexomil en même temps que leur carte orange ;
  • Les fouines – Ils lisent tes mails et tes textos en même temps que toi. Ça leur économise Voici ;
  • Les raccros – Ils lisent ton journal avec toi et te taperaient presque quand tu oses tourner la page avant qu’ils n’aient eu le temps de la finir ;
  • Les gamins pole-dancers – Ils prennent possession de la barre du métro et tournent autour  avec l’enthousiasme d’Elizabeth Berkley dans Showgirls. Bien des strippeuses y ont fait leurs gammes ;
  • Les Corneilles – Dans le métro ils s’imaginent seuls au monde et s’arrêtent à l’entrée de la rame pour se trouver une place alors que derrière eux ça se piétine et ça sue à grosses gouttes (t’as vu Soso j’ai pas mis « transpirer comme un porc » :-)) à l’idée que les portes se referment avant d’avoir eu le temps de monter. Il existe une variante avec les connards qui s’adossent à la barre aux heures de pointe ;
  • Les frotteurs – Ils se collent aux jeunes filles et frottent leur bazar sur elles dans les rames bondées pour s’offrir ce qui ressemble le plus pour eux à une relation sexuelle non tarifée ;
  • Les boulets – Ils s’agglutinent devant les portes du métro lorsqu’il entre en station voire même s’engouffrent à l’intérieur de la rame sans même avoir laissé descendre ceux qui étaient déjà dedans. Si je devais déporter des gens, ils en feraient partie je crois ;
  • Les poussettes – IL.FAUT.ARRÊTER.DE.PRENDRE.LES.TRANSPORTS.AVEC.VOTRE.BORDEL
    .FAITES.LES.DONC.ROULER.DANS.LA.RUE.
  • Les rageux – Quand tu es au téléphone, ils te dézinguent du regard comme si tu étais rentré chez eux et que tu avais tapé le chat avant de finir le dernier pot d’Hagen Dazs. Quelque part entre l’écolo’ et le vieux réac’, ils aimeraient qu’on légifère sur l’utilisation des portables dans les lieux publics
Publicités

13 Commentaires

Classé dans Me, myself & aïe !

13 réponses à “Railway to Hell

  1. Oh mon Dieu, que je déteste « les boulets »… Il y en a d’autres que j’aime pas et que tu ne mets pas – même s’ils sont proches de « pole dancers », c’est ceux qui s’avachissent de tout leur corps sur la barre alors que toi t’essayes de tenir debout…

    • Jayhova

      Mais si j’en parle à la toute fin du passage sur les Pole Dancers justement ! Mais c’est un grand classique, ils ont même droit à une page dans la désencyclopédie !
      Sinon j’ai comme l’impression que lorsqu’il s’agit de transports en commun ta joie de vivre s’évanouit un peu 😉 lol

  2. Y’a aussi les mecs qui pensent que le métro, c’est leur maison, et qui fument juste sous ton nez. Comme on est très cons et dégonflés, on laisse faire….

    A Paris, vous avez aussi les persones qui bloquent le métro avec leur pied ou autre partie de leur corps car ils n’ont pas eu le temps de monter dedans?
    Moi dans ces cas là, je couperais bien tout ce qui dépasse des portes…

  3. Marie

    « […] le feu, l’iPhone et les vinyls… »

  4. Marie

    Pourquoi il fait une tête pas contente mon avatar ? 🙂

  5. Marie

    Je m’étonne que tu n’aies pas évoqué l’emmerdeur qui impose ses goûts musicaux (souvent douteux pour pas dire autre chose…) « grâce » à cette invention débile/inutile/moi pas comprendre : le HP sur portable.

  6. Zoé, la femme galak

    Salut ! J’ai découvert ton blog ce week-end et je crois que je suis totalement in love. Tu crois que ça veut dire que je suis un peu in love de toi du coup ? 🙂
    En tous cas rassure toi, je ne rentre dans aucune des races d’usagers cons de ton super billet 😉

    A très vite, bisous

  7. Ouahou, une fan pour toi JO!

  8. mariemartinejackson

    Je suis jalouse.

  9. Jayhova

    @ Marie : j’ai jamais compris le fonctionnement des avatars sur wordpress alors je ne peux pas te dire pourquoi le tien fait une tête de vénèr’ comme ça !
    Sinon pour les gars qui écoutent leur musique sur HP dans le métro, j’ai déjà fait un truc là-dessus autrefois sur hova06 (http://hova06.skyrock.com/1594119406-Ladies-Loves-Cool-James-a-tous-les-coins-de-rue.html)

    @ Zoé : merci pour ton compliment, à moi de t’en faire un : t’as un joli prénom et le Galak c’est trop bon !
    Sinon pour répondre à ta question, je paraphraserai Hubert Bonisseur de la Bath : « c’est pas à moi de le dire » ! 😉

  10. Pingback: Railway to Hell, post-scriptum « Rien à foutre

  11. Colonel Landa

    Tu as oublié les demeurés qui ne savent pas passer correctement leur ticket dans les machines automatiques et qui restent plantés là deux plombes pour comprendre comment ça fonctionne.

    • Jayhova

      Je sais meine Colonel mais ces demeurés en question sont souvent des touristes et franchement, c’est pas très casher de se moquer des touristes même si je suis conscient que ce n’est pas un argument valide pour vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s