Mixtape


Les sempiternels grands ménages de saison, ce n’est pas juste relou à chier des tubas, c’est aussi de l’or en barre niveau inspiration.

En effet, qui dit grand ménage dit trouvailles improbables surtout quand, comme chez mes parents, on ne jette jamais RIEN et on ne range que pour les grandes occasions genre communion, jeux olympiques ou année bissextile.

Je vous passe les détails de l’opération déblayage post-travaux conduite hier. Il y avait un tel capharnaüm qu’on se serait cru à l’Aquila. Je m’attendais à voir débarquer Berlusconi ou à mettre la main sur le Graal ou la planque de Ben Laden et Mollah Omar, mais non. Ce que j’ai déniché de plus intéressant outre les singles de Carapichu et Gala, c’est un régiment de vieilles cassettes vidéos. Pas des VHS achetées 99 francs chez Prisunic genre Menace II Society ou La Gloire de mon Père (grand écart culturel, JCVD state of mind). Non moi je parle de conneries enregistrées à la télé.

Pour le Noël de mes 14 balais, mes grands-parents ont équipé ma turne d’un combi TV-magnétoscope. On ne s’en rend pas vraiment compte aujourd’hui parce que ça chiffre à 20 euros maxi chez Cash Converters, mais à l’époque où le web était l’apanage de la NASA et des « nantais » parce qu’il fallait allonger dans les 20 sacs pour 3 heures d’internet mensuelles avec un débit qui te permettait de voir un épisode de Beverly Hills le temps de DLD une photo, le combi TV-magnétoscope c’était flabistouflant.

Surtout il était la béquille de mes névroses. Back in the days, mes tendances fétichistes et ma peur d’oublier étaient en effet déjà là. Comme si j’avais la responsabilité d’une sorte d’Arche de Noé culturelle, il me fallait conserver une trace de toute chose. De ce qui me semblait intéressant, de ce que j’aimais, de ce qui pourrait avoir un jour une quelconque valeur historique. Voilà comment j’ai sorti des abîmes d’un placard un carton avec tous les numéros de l’Equipe parus lors de la Coupe du Monde 1998 par exemple. A tout casser j’en ai lu trois ou quatre.

Ce que je lisais assidûment en revanche c’était Télé Star. Voilà comment je me concoctais un petit programme de ce que je voulais enregistrer, soit tout et n’importe quoi au point de manquer de cassettes.

Au delà de leur contenu, que je ne reverrai sans doute jamais de toute façon, ce qu’il y a de cool dans le fait de les avoir débusquées, c’est de constater in situ (sic) l’évolution de mes goûts et de mes centres d’intérêts à mesure qu’un titre était envoyé ad pâtres au typex pour faire place nette à un autre. Aujourd’hui, c’est la folie de l’exhaustivité. De la même façon qu’on saura tout sur le zizi en écoutant Pierre Perret, tout, tout, tout on trouvera tout sur Youtube et Dailymotion. Et quand ce n’est pas le cas, on décharge la mule sur un disque dur, puis un autre, et encore un autre.

Inventaire non exhaustif de ce que j’ai trouvé :

– une interview long play de Steven Spielberg par Bernard Pivot dans Bouillon de Culture renvoyée à la poussière des archives de l’INA pour enregistrer Friday et sa suite, Next Friday, avec Ice Cube ;
Cliffangher, « dévissé » par une croix rose et l’inscription suivante dans la même couleur : lesbiennes. J’vois trop pas de quoi ça peut parler ;
– une combinaison prometteuse (en tout cas pour le teen wigga que j’étais) de clips rap yankees et du long-métrage Ma 6-T va cracker, enregistrée par dessus un vieux porno 80’s, Véronique (entre les titres, les moustaches et les toisons pubiennes façon hippie allemande à Woodstock, y’a pas à dire, les Marc Dorcel d’antan savaient mettre les kikis au garde-à-vous) ;
– une couche de typex pour effacer l’Année du Zapping au profit de Souviens toi des grosses boules de Jennifer Love Hewitt l’été dernier ;
– de chouettes matchs de basket effacés par mon frère pour enregistrer d’autres chouettes matchs de basket. Autant d’archives d’une époque où Tony Parker n’était qu’un spermatozoïde de la gonfle dans un sport où Shaq, Vince Carter, Allen Iverson ou encore Latrell Sprewell squattaient le haut des paniers ;
– une cassette qu’on m’avait prêté avec pour seule mention « Ne pas toucher« . C’était avant The Ring hein, sinon j’aurai jamais ramené ça à la maison ;
Forrest Gump remplacé par Snatch (cinématographiquement parlant, ça commence à se mettre en place dans mon caberlot on dirait) (je m’en bats l’oeil de ce que vous pensez de Guy Ritchie, Rock’n’Rolla poutre et vous n’y pouvez rien tristes sires) ;
Le jour le plus long sacrifié sur l’autel de la musique par Rap City, reliquat télévisuel d’une époque où Noos prêchait la bonne parole hip-hop en diffusant BET International ;
Judge Dredd remplacé par quelque chose sur 2 Pac mais je ne sais pas quoi. Dans mon adolescence, j’enregistrais tellement tout ce qui avait trait à Pac qu’on aurait pu me prendre pour sa mère ;
– le All Star Game 2001 avec cette mention inspirée ajoutée par Le Christ quelques années plus tard : « Superbe » ;
les 101 Dalmatiens : bizarrement intacte, elle pue la cassette jamais rendue au CDI cette tape ;
Hot Shots II : première incursion dans l’humour absurde à l’américaine ;
– Des fois on écrivait à même la cassette au marqueur ou au typex. Ça donne une tape qui ressemble au mur d’un blockhaus abandonné où se télescopent plusieurs écritures pour signaler les enregistrements successifs d’une émission sur Claude François (dédicace à Colette), du All Star Game 2004 ou encore d’X-Men (sur la cassette hein, pas dans le blockhaus). En ce qui concerne X-Men, vous constaterez les prémices du piratage grâce à l’association lecteur DVD/combi TV-magnétoscope ;
– Le match Europe-Reste du Monde du 4 décembre 1997 précédé d’un reportage puis remplacé par un enregistrement de Bad Boys, introduction modeste et mesurée façon Duck Hunt au chef d’oeuvre testamentaire de la civilisation américaine qu’est Bad Boys II. A ce propos il faut quand même que je fasse une digression pour dire que mon frère a martyrisé la touche rewind du magnéto à force de voir et revoir et rerevoir le film. A l’époque, lui et son soce Sami tripotaient le rêve de devenir flics à Miami et s’entraînaient donc en conséquence en reproduisant les scènes du film. Heureusement qu’ils n’avaient pas une dizaine d’années à la sortie de la suite sinon ils auraient été capables de faire sauter un camp roumain en bordure de périph’ pour reconstituer la scène cubaine du film de Michael Bay.

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Me, myself & aïe !

7 réponses à “Mixtape

  1. Le jour où je me suis équipé d’un magnétoscope dans ma chambre est le jour où je suis devenu complètement accroc au cinéma. C’est simple : TOUS les films qui passaient à la télé (jamais eu le cable de ma vie donc hertzien uniquement), je les enregistrais. Mais comme moi aussi, j’ai une facheuse tendance à compiler et archiver, je n’effacais rien. Résultat : je dois avoir – encore aujourd’hui – dans ma chambre chez mes parents au moins 300 VHS blindés de 2 à 4 films chacune. Et puis quand les vacances arrivaient, je me fixais alors de regarder « au moins » un film par jour !

    Et comme j’ai toujours cette facheuse tendance à archiver, j’ai aujourd’hui remplacé mes VHS par une collection d’au moins 500 DVD dans mon appart ! 🙂

    • Jayhova

      500 DVD !!! J’en achète pas mal mais là ! Il fut un temps où j’achetais quasiment tout ce qui sortait mais maintenant j’ai décidé de mettre la hola pour me concentrer uniquement sur les films que j’aime vraiment. Il n’empêche que je serais carrément curieux de voir de voir ta collec’, elle doit claquer !

      Ca me fait penser qu’il faudrait que je parle un jour de ma DVDthèque et de ma collec’ de CD de rap aussi !

      • J’ai eu aussi ma grosse période d’achat… qui s’est un peu dissipé depuis. Mais ça m’arrivait de dépenser des fortunes dans le rayon occasions de Gibert !

        Mais il y a aussi le fait que je travaille et connais quelques personnes dans le milieu, donc je récupère beaucoup de chose… mais pas toujours du meilleur goût 😉 Ça aide pas mal à faire gonfler les stocks.

  2. Tiens, tiens, moi aussi y’a un placard plein de vieux numéros de l’équipe CDM98 chez mes parents, mais comme j’aime faire les choses en grand y’a aussi genre tous les FranceFootball depuis 1992 (et ça en fait du bordel). Sinon j’ai jeté 250 VHS l’an dernier, devait y avoir un paquet de boulards M6 dans le tas d’ailleurs, j’ai pas osé trié… Je parle même pas des DVD / BluRay qui squattent un mur entier du salon…

  3. Zoé, la femme galak

    Encore un chouette article ! Ça valait le coup d’attendre 4 jours mais ne me fait plus le coup 😉 ! Sinon comment tu fais pour écrire d’aussi bons articles à partir de sujets aussi anodins ?

    Gros bisous Jay 😉

  4. soupaloignon

    Le All Star Game 2001… Il me semble que c’est celui où il y a le comeback de l’Est avec Marbury qui enchaîne 2 3-points, Iverson qui « prépare » ses Finals, Mutombo qui demande au public les encouragements et le final avec le contre de Carter (avec légère faute sur Duncan, de mémoire). Et le chambrage final de Sprewell sur Webber… C’est vrai qu’il est superbe ce match.

    Concernant les VHS, il m’en reste certaines alors que je n’ai rien pour les lire. Et pareil que toi, elles contiennent des NBA Games, un truc sur la carrière d’Eric Cantona, des clips de rap qu’on m’enregistrait et divers films. Sans oublier les épisodes de la série « Histoires fantastiques ».
    Maintenant, je n’achète que les DVDs des films que j’aime vraiment et encore, plusieurs mois après la sortie pour ne pas les payer un max.
    Par contre avoir la vidéo de Ma 6T va cracker… tu as eu une période wesh ? Car autant la B.O est un bon souvenir, autant le film est à mettre au feu…

    • Jayhova

      T’as une sacré mémoire soupaloignon ! 😉
      C’est vrai que c’était un sacré ASG, mon préféré ! C’est aussi celui avec le concours de dunks de folie remporté par Carter du temps où il était encore Air Canada !

      J’ai le même problème avec les VHS, je les garde alors que je n’ai rien pour les lires et que je peux télécharger tout ce qu’il y a dessus si le palpitant m’en dit !

      Pour les DVD, j’essaye aussi de n’acheter que les trucs que j’aime vraiment mais des fois j’achète aussi des films que je n’ai jamais vu et qui me bottent un max genre Adventureland ou Hamlet II.

      Enfin, pour Ma 6T va cracker, je n’ai jamais eu de période wesh mais disons qu’à une époque, j’ai eu un mélange d’intérêt et de fascination pour cette culture. Aujourd’hui je me rends bien compte que c’est une belle merde et que c’est totalement incroyable qu’après ça Richet en soit arrivé à faire quelque chose d’aussi bien que Mesrine. Encore que, je suis peut être un peu dur en fait. Le pire dans Ma 6T c’est quand même le jeu des acteurs (qui n’en n’est pas vraiment un d’ailleurs mais bon). Certaines scènes, celle de l’émeute finale notamment, est carrément bien branlée. Après faut bien reconnaître que le film souffre de la comparaison avec La Haine.

      @ Chef
      France Football j’ai donné aussi. A chaque fois qu’il y a un événement footballistique, genre victoire du Barça en LDC, finale de l’Euro ou encore défaite de la France face à l’Eire (ha ha ha), j’achète ! Ma putain de névrose archiviste que veux-tu ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s