Gamer… or not


A chaque fois qu’on voit la réclame pour Call of Duty (vous savez celle avec Till I Collapse en bande sonore), Le Christ et moi on se dit toujours qu’on a quand même droppé nos joysticks au mauvais moment, alors que les jeux-vidéos ont commencé à devenir vraiment flabistouflants. Jusqu’à la PS2, on achetait pourtant une nouvelle machine à chaque nouvelle génération de console mais le hit de Sony fut notre dernier achat gaming. En même temps on ne joue plus aux jeux-vidéos. Il peut arriver qu’on se fasse une partie de PES ou un niveau de Prince of Persia de temps à autre mais sans plus. J’ai du mal à voir dans les jeux-vidéos une activité similaire à la lecture ou au ciné. En fait je crois que je jouais quand j’avais du temps à perdre ou que je n’avais rien à faire. Mais comme maintenant j’ai le web…

Il n’en demeure pas moins que j’ai régulièrement des remontées vidéoludiques. Il y a un an j’ai été à deux doigts d’acheter la Wii, mais Soso, convaincue que je  m’en lasserai plus vite qu’un enfant d’un chien, m’en a dégotée une pour six mois. Elle me connaît bien la bougresse parce que je n’y ai pas joué plus de dix fois.

Au fond, à moins de jouer en groupe, je préfère les consoles préhistoriques et leurs jeux old school quasi-fossilisés. Tenez, à chaque fois que je me tâte entre acquérir la Xbox 360 pour jouer en réseau et la PS3 pour me convertir au Blu Ray, j’en reviens toujours à mater du coin de l’œil ma vieille NES avec une pensée pour son régiment de jeux qui envoient du bois : Super Mario Bros et sa suite, Tortues Ninja, les Gremlins, Batman ou encore, et surtout, Duck Hunt et son gros pétard orange,  mon all time fav’ game.

Tetris est une autre illustration probante de mon rapport au gaming. Jusqu’à la DS, j’ai eu toutes les Nintendo portables sorties sur le marché et pourtant je n’ai jamais joué à rien d’autre qu’au Tetris originel. Celui qui était offert avec la toute première Game Boy, la grosse avec les boutons roses. Comme j’avais un peu honte qu’on raille ma has-beenerie, j’avais arraché l’étiquette pour ne pas que l’on reconnaisse le jeu lorsque je jouais en public. Avec mon pater, on se disputait même la Grosse Bertha de Nintendo pour battre les records successifs établis par l’autre.

Je ne suis pas un mec nostalgique, le genre qui adhère à un groupe Facebook « Si toi aussi tu trouves que Gala c’était mieux que Lady GaGa » ou « Pour que Twix redevienne Raiders ». Je déteste la phrase « c’était mieux avant » au moins autant que je déteste Yves Calvi mais rayon jeux-vidéos, je dois confesser que je ne serais pas contre un petit revival passéiste. Un retour à l’époque où les manettes martyrisaient les mains tant elles étaient l’exact contraire d’ergonomiques, où mon père pouvait se lancer dans un jeu sans que j’ai besoin de lui expliquer la fonction de 43 boutons, où les jeux-vidéos s’assumaient en tant que tel et ne cherchaient pas à être des films tels des rejetons complexés de Pixar and Co…

Dans ma future turne, à  côté de mon écran plat dernier cri, il y aura donc une vieille NES et ses deux manettes. Parce que ça, quoi qu’il arrive, je sais que c’est un achat que je ne regretterai pas…

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Me, myself & aïe !

4 réponses à “Gamer… or not

  1. OMG ! Exactement comme moi ! A part le fait que moi j’ai cédé à la Wii, c’est tout comme moi…

  2. Lizza

    C’est dans l’air du temps ce revival! Y’a qu’à voir le succès des emulateurs. Grace à cette merveille, je redecouvre tt les vieux jeux de la nintendo, sega…etc. Bon certes, ça se joue sur l’ordi et y’a pas les manettes de l’epoque mais bon dieu, que c’est bon. Super Mario, Tennis Pro, Bomberman…, c’est tout une epoque!

  3. Jayhova

    Les jeux ça suffit pas Lizza ! C’est un ensemble : les jeux, les manettes, la console ! La Sainte-Trinité vidéoludique quoi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s